Déduction fiscale, réduction et crédit d’impôt : un point sur les principaux mécanismes fiscaux

Si l’ensemble des réductions et des crédits d’impôt concernent bien l’impôt sur le revenu, leur mode de fonctionnement peut différer d’un dispositif à l’autre. Dans ce tableau fiscal déjà bien encombré, les déductions fiscales introduisent elles aussi une nuance non négligeable. Découvrez notre point sur les déductions fiscales, les réductions et les crédits d’impôt pour y voir plus clair.

Réduction et crédit d’impôt, déduction fiscale : des nuances subtiles

Les réductions et déductions fiscales, ainsi que les crédits d’impôt permettent tous les trois de soustraire une somme du montant de votre impôt sur le revenu, afin de le réduire (voire de l’annuler complètement). Si l’objectif est le même dans les trois cas de figure, ces mécanismes fonctionnent différemment, et interviennent à des stades différents du processus fiscal. Explications.

La déduction fiscale, un moyen de réduire le revenu à déclarer

La déduction fiscale vous permet de réduire le montant de votre impôt sur le revenu en déclarant une partie seulement des revenus réalisés au cours de l’année. Deux types de revenus peuvent faire l’objet de déductions fiscales :

  • Les revenus catégoriels (revenus fonciers, bénéfices industriels et commerciaux, traitements et salaires…), comme les frais professionnels qui peuvent être déduits avant imposition ;
  • Le revenu brut global, comme dans le cadre d’une pension alimentaire reversée à vos enfants.

La déduction fiscale en bref

Le mécanisme de la déduction fiscale intervient avant le calcul du montant de votre impôt sur le revenu, et vous permet d’en minimiser la base pour bénéficier d’une imposition réduite. L’économie fiscale prévue par ce dispositif peut s’élever à 45% de la déduction appliquée, en plus des 15,5% de prélèvements sociaux dans le cadre de l’imposition des revenus fonciers.

Par ailleurs, les déductions fiscales échappent au plafonnement global des niches fiscales. Il permet donc de couvrir des revenus qui ne sont pas pris en compte par les autres dispositifs de défiscalisation. En revanche, chaque régime particulier peut définir son propre plafonnement, comme c’est le cas pour le plan d’épargne retraite populaire (PERP), par exemple.

La réduction d’impôt, un avantage fiscal lié à l’investissement

Contrairement aux déductions fiscales, qui s’opèrent avant le calcul de l’impôt sur le revenu, les réductions d’impôt interviennent après ce calcul et permettent d’en réduire le montant. Souvent liés à l’investissement, immobilier ou dans les entreprises, les mécanismes de réduction fiscale permettent aux pouvoirs publics d’encourager le développement de certains secteurs d’activité (hébergements étudiants et seniors, tourisme).

Si les réductions d’impôt les plus connues des épargnants sont généralement liées à l’immobilier (loi Pinel et Pinel Outre-mer, par exemple), d’autres types d’investissements permettent d’y prétendre. C’est notamment le cas de l’investissement dans le capital des petites et moyennes entreprises françaises (PME) ou de l’emploi d’un salarié à domicile (une femme de ménage, par exemple).

La réduction d’impôt en bref

Si les mécanismes de réduction d’impôt vous permettent de soustraire des sommes parfois conséquentes du montant de votre impôt sur le revenu (jusqu’à sa neutralisation totale), ils ne donnent jamais lieu à un remboursement de la part des services fiscaux —contrairement aux crédits d’impôt.

Le crédit d’impôt, ou la possibilité de bénéficier d’un remboursement fiscal

Comme la réduction d’impôt, le crédit d’impôt n’intervient qu’après calcul du montant de votre imposition. Mais contrairement au principe de la réduction, le crédit d’impôt permet de prétendre au remboursement (total ou partiel) de la somme soustraite dans les deux cas suivants :

  • Le montant de votre crédit d’impôt est supérieur à celui de l’impôt dû ;
  • Vous n’êtes pas imposable.

Le crédit d’impôt en bref

Si les mécanismes de la réduction et du crédit d’impôt se ressemblent, puisqu’ils s’appliquent tous deux à l’impôt dû (et non à la déclaration de vos revenus), seul le second permet d’obtenir un remboursement en cas d’excédent.

Selon votre situation personnelle et patrimoniale, différentes solutions peuvent vous permettre de payer moins d’impôts. Contactez-nous pour être orienté et conseillé par l’un de nos experts, et réduire le montant de votre impôt sur le revenu grâce à une déduction fiscale, un crédit ou une réduction d’impôt.